Labyrinthe – 1971 / 1973

1971 septembre – « Labyrinthe » 

A la périphérie éloignée de Varsovie, en proximité de notre demeure, dans le parfum de la forêt et la chaleur de l’été, entre les branches des arbres nous avons suspendu des voiles. Grâce au vent les branches des arbres bruissaient tendis que les voiles bougeaient sans bruit.

 

Labirynt Miedzylesie

 

Des souvenirs confus reviennent à l’esprit; le voile de gaze accroché au dessus des têtes des enfants endormis sous la toile de tente, le tâtonnement, la recherche d’un interstice, l’écoute d’un moustique. Une attente : Vient – il ? Il se pose, il tâtonne, il cherche, il essaye de passer par ici et par là. Il s’envole. L’oreille dessine la trace de son vol. L’instinct du moustique peine à creuser le monde qui l’entoure. Il tâtonne dans les ténèbres, cherche, se fraye un passage entre les fentes, guidé par ses sens et les questions qu’il se pose. Des millions de moustiques dans le temps… Les découvertes surprenantes, la déception et toujours l’incertitude. Errer, prendre les sentiers croisés, méditer sur les chemins embrouillés.

1973 «  Labyrinthe » à la Galerie Repassage.

Dans la collection de la Fondation Egit.
Les couloirs étroites de gaze ont été suspendus entre les murs blancs de la Galerie Repassage. La première phrase de la Bible accompagnait l’installation :
« La terre était informe et vide, les ténèbres couvraient l’abime… »

Un commentaire sur “Labyrinthe – 1971 / 1973

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :