Camera obscure 1974

« Camera obscure » – 1974.

Nous avons utilisé le principe de la chambre obscure pour la projection sur les murs et le plafond de la Galerie Repassage, la réalité du boulevard de Krakowske Przedmiescie.

Camera obscure permettait au public passer librement de la réalité à son image. Voilà, la circulation  de la boulevard Krakiowskie Prrzedmiescie se transforme en film noir et blanc grâce de loi d’optique, retourné à l’envers. Pour présenter ce miracle aux habitants de Varsovie, nous avons construit un cube (3 m de côté) en skaï blanc à l’intérieur et noire à l’extérieur. Installer sur le trottoir devant École de Beaux Arts il permettait voir d’images de mouvement en ville sur les murs blancs à l’intérieur.

La Galerie Repassage a présenté le cube de Camera obscure lors de sa manifestation publique: « Répassage dans la ville ». Cela devrait être la confrontation des artistes avec le public de la rue et du parc de la ville. Cependant cela se réduit à la confrontation avec le pouvoir qui a limité les actions des artistes aux terrains d’Université et qui, pour surveiller les artistes a envoyé les agents de la police secrète, armés. En réponse à ces restrictions, nous avons mi la « Camera obscure » à l’envers comme une chaussette et l’avons fermée avec le cadenas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

© Elżbieta Dembińska-Cieślar

 

 

SUR LE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :