Le nu à genoux – 1957

École des Beaux Arts à Varsovie, l’atelier de professeur Jerzy Jarnuszkiewicz.
« Dans mes pensées, je reviens souvent à ce travail, qui a défini ma relation avec la sculpture. Depuis, sculpter est devenu une recherche intéressant le temps de sa métamorphose continue. L’œuvre finie intéresse les autres. Pour moi, la sculpture n’est jamais finie. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :